Bien être au travail, Changer de travail, Heureux au travail, métier qui a du sens, métier qui me correspond, Reconversion professionnelle

Comment trouver un métier qui a du sens pour soi ? Le DÉFI !

Ce n’est un secret pour personne : le monde du travail est difficile et complexe. Peu d’actifs s’estiment globalement satisfaits de leur situation professionnelle.

Pour beaucoup aujourd’hui, le travail rime plutôt avec stress, fatigue, manque de sens, ennui, surmenage, objectifs intenables, problèmes d’éthique, insécurité de l’emploi, etc.

Voir l’étude 

Vous êtes de plus en plus nombreux à vouloir trouver un métier qui a du sens, vous débarrasser de cette souffrance permanente qui vous empêche de dormir, de cette boule au ventre qui se manifeste dès que vous partez au travail le matin.

Ou peut-être faites-vous partie de ceux qui aspirent à autre chose. Votre job ne vous déplaît pas, mais vous avez fait le tour de la question, les perspectives d’évolution sont quasiment nulles ; ou encore, vous ne voulez plus être sous la coupe d’un patron. Bref, vous souhaitez voler de vos propres ailes.

Dans un cas comme dans l’autre, vous voulez trouver le job qui vous correspond, dans lequel vous pourrez vous rendre utile à la société, tout en maintenant un juste équilibre entre travail et vie de famille.

C’est un projet qui vous tient à cœur, vous êtes vraiment décidé à le faire ?

Alors, je vous lance un défi : trouver le métier qui a du sens pour vous.

Trouver un métier qui a du sens : Le défi

Relever le défi de trouver un emploi, qui vous correspond et qui a du sens pour vous. Vous y pensez depuis longtemps. L’idée ne vous quitte pas, elle tourne presque à l’obsession. Vous rêvez de la mettre à exécution. Seulement vous ne savez pas comment vous y prendre, ni par où commencer.

A cela s’ajoute la peur de l’échec. En effet, il ne s’agit pas d’une banale décision sans conséquences. Ce que vous envisagez risque de bouleverser votre vie, vos habitudes, de manière positive, certes, mais le changement n’est jamais facile à appréhender.

Si vous vous lancez seul dans l’aventure, vous allez perdre beaucoup de temps en recherches infructueuses, connaître les hésitations, les interrogations, les périodes de découragement. Le mieux – croyez-en mon expérience, je suis passé par-là – est de vous faire accompagner.

Qu’il s’agisse de retrouver un emploi, d’en changer ou de vous reconvertir, la démarche que je vous propose se déroule en différentes étapes qui vous permettront d’atteindre votre objectif.

Ces étapes essentielles, nous allons les franchir ensemble. Je vais vous guider dans la quête de cet emploi qui vous correspond et qui incarne vos valeurs.

Nous allons commencer par définir ce qu’est « un travail qui a du sens pour soi ».

Qu’est-ce qu’un travail qui a du sens ?

Cette notion plus ou moins subjective peut revêtir des formulations différentes selon les individus.

 

Un travail qui a du sens pour vous, c’est quoi ?  Un travail :

  • qui correspond à vos valeurs, à vos aspirations profondes, à vos passions,
  • qui vous permet d’apporter votre pierre à l’édifice, de vous sentir utile,
  • dans lequel vous vous sentez libre de faire ce qui vous plaît, de prendre vos propres décisions, de vous organiser comme vous l’entendez,
  • qui participe à rendre le monde meilleur, qui contribue à un changement positif,
  • dans lequel vous vous sentirez libéré de la souffrance que vous subissez actuellement,
  • pour lequel vous partez le cœur léger le matin,

Bref, il s’agit de trouver un emploi qui vous ressemble et qui défend des valeurs qui vous touchent au plus profond de votre être.

Première Phase : Identifier ce qui a du sens pour vous

Prenez votre temps ! C’est important pour comprendre ce que vous recherchez vraiment : le travail qui vous correspond.

1 / La méthode que je vous propose commence par un bref questionnaire (ci-dessous) qui va vous guider dans cette recherche. Complétez-le en écrivant tout ce qui vous définit, listez tout, sans auto-censure : 

Questions Exemples de réponse
Vos traits de caractères  autorité naturelle, sens de l’organisation, générosité, empathie, …
Que faites-vous dès que vous avez du temps libre ? bénévole dans une association ou un club sportif, …
Quelles sont vos passions, qu’est-ce qui vous motive ? lecture, méditation, aide aux autres, …
Comment votre entourage vous décrit-il quand il parle de vous ? pédagogue, ouverture d’esprit, respect des autres, …
Vos sujets de discussion récurrents développement personnel, épanouissement, liberté, bien-être, …

 2 / Ensuite, listez les sujets qui vous passionnent :

Ceux auxquels vous aimeriez contribuer, qui vous touchent vraiment : aider ou former les autres, univers de l’enfance, aide aux personnes âgées, précarité, développement personnel, circuits courts, solidarité, respect de l’environnement, culture, musique, etc.

3 / Enfin, reliez vos compétences / expertises / forces / savoirs (§ 1/) aux sujets qui vous touchent (§ 2/).

Identifiez l’emploi qui répondra le mieux à vos aspirations, celui qui a du sens pour vous (c’est une notion intimement personnelle, il n’y a que vous qui puissiez la définir) : accomplir quelque chose de significatif et positif pour les autres, se sentir valorisé, reconnu, utile à la société en général et à l’entreprise en particulier.

Vous l’avez compris, il s’agit de déterminer ce que vous pouvez apporter au monde, ce qui vous caractérise. Cette première phase est cruciale et déterminante pour la suite. A chaque question posée, listez tout ce qui vous vient à l’esprit. Même les détails les plus insignifiants peuvent avoir leur importance.

Toutes les solutions qui vous intéressent doivent être prises en compte pour étudier leur pertinence en fonction de votre parcours personnel.

Deuxième Phase : évaluer les opportunités

La première phase vous a permis de faire émerger quelques pistes, de mettre en évidence vos points forts.

Il faut maintenant examiner les opportunités qui s’offrent à vous au regard de vos compétences et centres d’intérêt, afin de dégager les 2 ou 3 idées les plus pertinentes.

Une idée pertinente doit répondre à deux critères :

  • Être réalisable:
    • Disposez-vous de tout le savoir-faire nécessaire pour exercer le métier de vos rêves ?
    • Avez-vous besoin de formations complémentaires ?
    • Faut-il un diplôme ou une habilitation particulière ? Est-ce facile et rapide à obtenir ?
  • Être « vendable» :
    • Vendable au sens de « Y a-t-il une vraie demande ? ».
    • Votre domaine d’intervention répond-il à un besoin profond exprimé par des clients potentiels ?

Comment le vérifier ? C’est là que notre « ami » internet va nous être d’un grand secours.

Troisième Phase : Internet, un allié précieux

Pour s’assurer qu’il y a de la demande, rien de plus simple que de taper les mots-clés de votre job idéal dans votre moteur de recherche. Si le nombre de résultats renvoyés est important (disons supérieur à 500 000), c’est bon signe.

Profitez-en pour vérifier s’il existe des forums, des blogs ou des groupes Facebook sur cette thématique. Ce sont d’excellents indicateurs de l’intérêt suscité dans ce domaine d’activité.

Assurez-vous également qu’il y a de la concurrence. Concurrence ne veut pas forcément dire concurrentiel. En revanche, qui dit concurrence, dit marché, donc clients.

Le but n’est pas de copier ou concurrencer les autres, mais de s’en différencier, en apportant une valeur ajoutée unique, une réponse à une question restée en suspens ou une solution plus pertinente, plus innovante.

Fort de tout ce qui précède, vous avez en mains tous les éléments pour faire ressortir l’idée la plus pertinente, celle qui va résulter du mix entre votre passion, vos compétences et les opportunités qui s’offrent à vous.

Une fois que vous tenez cette idée, comment la mettre en application ?

Quatrième Phase : Caractériser ce métier qui a du sens pour vous

Comme vous avez pu le voir au début de cet article, vous faites partie de ces salariés qui souhaitent changer de travail, être enfin libres, indépendants, autonomes, en exerçant un métier qui leur correspond.

Peut-être cela vous a-t-il donné envie, ou conforté dans votre intention, de monter votre propre projet professionnel ?

Vos besoins sont multiples et de nombreuses solutions doivent être trouvées.

Mais par où commencer ?

Faut-il tout plaquer du jour au lendemain et vous jeter dans l’inconnu ? Non.

Pas simple d’opter pour un choix aussi radical sans être sûr que votre projet va fonctionner et que vous pourrez en retirer des revenus corrects.

Si vous ne voulez pas prendre de risques, il existe un « entre-deux » pour tester votre idée et votre motivation, évaluer votre envie., sans trop chambouler votre quotidien. Cette solution intermédiaire consiste à conserver votre emploi actuel, tout en éprouvant le bien-fondé de votre projet. Elle allie en quelque sorte sécurité et expérimentation.

Comment faire ?

Toute la méthode est résumée dans le guide.

Les nouvelles technologies de diffusion de l’information, et notamment internet, ouvrent de nouveaux horizons et laissent entrevoir d’infinies possibilités. Il est aujourd’hui possible de faire profiter un large public de votre savoir-faire, de votre expertise ; la toile du web est devenue un gigantesque lieu de partage où chacun peut trouver sa place et même en vivre. Pourquoi ne pas essayer ?

Il existe trois grandes catégories d’opportunités pour créer un emploi ou des sources de revenus complémentaires via internet :

  • Vendre un produit physique ou numérique :

Vendre les produits d’une ou plusieurs marques, ou bien vos propres créations, qu’elles soient numériques (ebooks, vidéos, etc.), ou pas (bijoux fantaisie, objets de décoration, tableaux, etc.),

  • Fournir un service, une prestation :

Devenir coach dans le domaine qui vous passionne (sport, bien-être, alimentation, développement personnel, soin aux animaux, etc.),

  • Jouer un rôle d’intermédiaire :

Créer des blogs pour des particuliers ou de petites sociétés, gérer des réseaux sociaux pour des entreprises, devenir rédacteur web indépendant, etc.

Et cela, vous pouvez le faire de chez vous, sans passer par un bilan de compétences parfois difficile à envisager et à organiser.

Cela vous permet de concilier votre envie de changements positifs, votre vie professionnelle et votre vie personnelle. Selon votre disponibilité, vous pouvez consacrer le temps que vous voulez au développement de votre projet et avancer à votre rythme.

La méthode que je vous propose est personnalisable et peut s’adapter à vos souhaits et contraintes.

Et si tout se passe comme vous le souhaitez, libre à vous ensuite de quitter votre travail pour faire de votre activité « secondaire » votre source principale de revenus !

Alors, vous êtes prêt à relever le défi ? Prêt à trouver LE travail qui a du sens pour vous ?

Télécharger gratuitement votre guide